Les puissances mondiales attendent-elles l’approbation du Vatican avant la divulgation complète des ovnis/aliens ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les puissances mondiales attendent-elles l’approbation du Vatican avant la divulgation complète des ovnis/aliens ?

Message par Area le Sam 24 Juil - 11:43




En novembre 2009 Le Vatican achevé une
conférence de cinq jours où des scientifiques étaient réunis pour
discuter de la détection et les implications d’une vie extraterrestre.
La conférence elle-même a été officiellement convoquée par l’Académie
pontificale des Sciences du Vatican , présidée par son chef religieux
Mgr Marcelo Sanchez Sorondo, et s’est tenue sur les lieux privés du
Vatican du 6 au 10 Novembre. L’ouverture du Vatican à la discussion sur
la vie extraterrestre n’est pas un hasard. Il fait partie d’une
politique d’ouverture secrètement adoptée par l’Organisation des
Nations Unies en Février 2008. En fait, le Vatican joue un rôle de
premier plan dans la préparation du monde pour la divulgation
extraterrestre.

Pour la plupart des observateurs, la
Conférence a été une rencontre scientifique sanctionnée par l’Académie
pontificale des Sciences du Vatican afin de démontrer le soutien du
Saint Siège pour la science moderne dans la détection de la vie
extraterrestre. La conférence était principalement axée sur la détection
des formes primitives de vie extraterrestre, et comprenait des
présentations de près de 30 experts internationaux de l’astronomie, la
physique et la biologie.

La discussion des implications d’une
vie extraterrestre intelligente, à la fois scientifique et théologique,
ne semble pas en bonne place dans l’ordre du jour de la conférence. Un
des présentateurs, cependant, le professeur Paul Davies a commenté sur
les implications religieuses de découvrir une vie extraterrestre
intelligente : Si vous regardez l’histoire du débat Chrétien là-dessus,
il divise en deux camps. Il y a ceux qui croient que c’est le destin de
l’Homme d’apporter le salut aux extraterrestres et il y a ceux et ceux
qui croient en de multiples incarnations, Davies a fait observer que la
théorie de multiples incarnations, l’idée que de multiples exemples de
Jésus-Christ se retrouve dans l’univers « est une hérésie dans le
catholicisme. »




Le moteur principal de la conférence a
été le directeur de l’Observatoire du Vatican, le prêtre jésuite Père
José Funes Gabriel, un Argentin nommé à son poste par le pape Benoît
XVI en 2006. En mai 2008, Funes a donné une interview au journal du
Vatican L’Osservatore Romano en disant que l’existence des
extraterrestres intelligents ne pose pas de problèmes à la théologie
catholique.

Le Père Funes a déclaré qu’il était
difficile d’exclure la possibilité que d’autres vies intelligentes
existent dans l’univers, et il a noté qu’un domaine de l’astronomie est
maintenant activement à la recherche de «biomarqueurs» dans l’analyse
du spectre des autres étoiles et des planètes.

Ces formes de vie potentielles
pourraient inclure celles qui n’ont pas besoin d’oxygène ou
d’hydrogène, at-il dit. Tout comme Dieu a créé de multiples formes de
vie sur terre, dit-il, il peut y avoir des formes diverses à travers
l’univers.

« Ce n’est pas en contraste avec la
foi, parce que nous ne pouvons pas imposer des limites à la liberté
créatrice de Dieu, dit-il.
« Pour reprendre les paroles de saint François, si nous considérons
les créatures terrestres comme des« frères »et« sœurs », pourquoi ne
pas aussi parler d’un frère extraterrestre? Dit-il.

Interrogé sur les conséquences que la
découverte d’une vie extraterrestre pourrait poser pour la rédemption
chrétienne, le Père Funes a cité la parabole évangélique du berger qui a
laissé son troupeau de 99 moutons dans le but de rechercher celui qui a
été perdu.
«Nous qui appartienons à la race humaine pourrions vraiment être
les moutons perdus, les pécheurs qui ont besoin d’un pasteur, dit-il.

«Dieu s’est fait homme en Jésus pour
nous sauver. Donc, si il y a aussi d’autres êtres intelligents, il
n’est pas dit qu’ils aient besoin d’une rédemption. Il se peut qu’ils
soient restés en amitié totale avec leur créateur » dit-il.

Le Père Funes a poursuivi en disant que
l’incarnation du Christ et le sacrifice a été un événement unique et
irremplaçable. Mais il a dit qu’il était sûr que, si nécessaire, la
miséricorde de Dieu serait offerte à des extraterrestres, tel qu’elle
l’a été pour l’homme.

Sur un autre sujet, le prêtre dit qu’il
ne voyait aucune contradiction réelle entre la science de l’évolution
et la foi chrétienne, aussi longtemps que l’évolution ne devienne pas
une idéologie absolue.

« En tant qu’astronome, je peux dire que
de l’observation des étoiles et des galaxies il émerge un processus
clair d’évolution, dit-il. Il a dit qu’à son avis, la théorie du
Big-bang reste la meilleure explication de l’origine de l’univers à
partir d’un point de vue scientifique. Par-dessus tout, c’est une
explication raisonnable, dit-il.

En ce qui concerne le récit biblique de
la création, le Père Funes a déclaré qu’il a eu tort de s’attendre à
une explication scientifique de la Bible.
« La Bible n’est pas fondamentalement une œuvre de science, dit-il.
« C’est une lettre d’amour que Dieu a écrite à son peuple, dans une
langue qui a été utilisée il y 2000-3000 ans. De toute évidence, à
cette époque un concept comme le Big Bang était totalement étranger. »

Il a dit qu’il était convaincu que
l’astronomie est une science qui peut ouvrir les esprits et les cœurs et
les rapprocher de Dieu. L’idée que l’astronomie conduit à une vision
athée de l’univers est un mythe, dit-il.
Plus important encore, la déclaration de Funes rend possible l’idée
que le christianisme peut être exporté vers des mondes extraterrestres
qui n’ont pas connu une chute »et sont exempts de péché originel.

La nouvelle ouverture du Vatican sur la
vie extraterrestre est compatible avec les rapports des discussions
secrètes tenues à l’Organisation des Nations Unies qui a débuté en
Février 2008. Le représentant permanent du Vatican à l’ONU, Mgr
Celestino Migliore, a déclaré avoir assisté avec un certain nombre
d’autres responsables gouvernementaux de premier plan à discuter du
renforcement observations d’OVNIS et les implications de visites
extraterrestres.

Significativement, la position de Mgr
Migliore exige qu’il entretient des relations étroites avec l’Académie
pontificale des Sciences du Vatican. Au moment des discussions secrètes
des Nations Unies, Migliore a fait un exposé sur les questions morales
liées à des problèmes scientifiques tels que le changement climatique.
Plus important encore, les discussions de l’ONU auraient conduit à une
nouvelle politique d’ouverture en cours d’adoption par environ 30 pays
qui commencerait en 2009.

Un autre participant remarquable,
déclarant avoir assisté à l’édition 2008 des discussions de l’ONU a été
le représentant permanent du Royaume-Uni à l’époque, Sir John Sawers.
Sawers a ensuite été nommé à la tête du prestigieux service de
renseignement étrangers Britannique MI6. La nomination d’un diplomate à
la tête d’un service de renseignement est très inhabituel. Selon un
reportage de la BBC: «donner du travail à quelqu’un, plus récemment
associé au service diplomatique est considéré comme une rupture de la
tradition. » Vu dans le contexte de la réunions des Nations Unies en
Février, peut-être que le MI6 reconnaissait la nécessité d’une plus
grande diplomatie pour traiter des problèmes posés par une nouvelle
politique d’ouverture sur les ovnis, et la divulgation éventuelle de la
vie extraterrestre.

La conférence d’astrobiologie parrainée
par le Vatican a été un évènement historique. Elle a montré que le
Vatican était prêt à approuver officiellement des débats publics sur
l’existence d’une vie extraterrestre. Plus important encore, elle a
montré que le Vatican était prêt à engager un dialogue approfondi sur
les implications théologiques de la découverte de la vie extraterrestre
intelligente. La conférence d’astrobiologie du Vatican est encore un
signe de plus que les grandes institutions mondiales se préparent à une
sorte de communication officielle concernant les ovnis et / ou la vie
extraterrestre. Ceci est un résultat direct d’une série de réunions
repères de l’ONU au début de Février 2008 qui a conduit à l’adoption
d’une nouvelle politique d’ouverture.

Il semble que le Vatican prend la
politique d’ouverture à un nouveau niveau, et prépare le public à une
certaine forme d’annonce officielle de la divulgation extraterrestre.
De nombreuses sources indépendantes ont prédit qu’une telle divulgation
est imminente, et que l’administration Obama est appelé à jouer un
rôle de premier plan. Le Vatican se positionne également pour jouer
un rôle majeur dans une telle annonce et dans un monde post-divulgation.
Sa position théologique émergente que les extraterrestres « sont nos
frères» est un changement bienvenu par les représentations plus hostiles
de la vie extraterrestre dans certaines confessions religieuses et
dans les films hollywoodiens. D’autre part, l’idée que le Vatican
pourrait justifier l’envoi de missionnaires pour convertir les
extraterrestres née sans le péché originel, ne suscite de graves
préoccupations. Le Vatican, néanmoins, joue actuellement un rôle
constructif dans la préparation du public pour la divulgation imminente
de la vie extraterrestre.
Sources:
www.catholicnews.com
www.area51et.com
examiner.com
www.cbsnews.com
paranormalspy.com
source de l’article :

http://naturalplane.blogspot.com/2010/07/are-world-powers-waiting-for-vatican.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+PhantomsAndMonstersAPersonalJourney+%28Phantoms+and+Monsters%29
avatar
Area
Général fondateur
Général fondateur

Nombre de messages : 415
Date d'inscription : 09/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum