Réévaluer les Orbes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réévaluer les Orbes

Message par Area le Mer 28 Avr - 5:50



Mentionnez les orbes et la plupart
des enquêteurs du paranormal frémiront. Certains considèrent même les
orbes comme la plaie de la chasse aux fantômes, un effet photographique
naturel pris à tort pour une preuve de la présence d’un esprit par des
personnes trop empressées. La plupart des orbes – ces points lumineux
ronds et flous sur les photos numériques – ne sont pas des esprits. Ou
le sont-ils ? Peut-être que nos appareils captent quelque force vitale
inconnue après tout. Peut-être qu’il est temps de réévaluer les orbes.



Je confesse que je ne suis pas vraiment fan des orbes moi-même, ayant examiné des centaines et des centaines de photos qu’on m’a envoyées. La plupart des orbes sont des particules qui flottent en l’air près de la lentille de l’appareil, comme de la
poussière, de l’humidité ou des débris. On ne les voit généralement pas à l’oeil nu, aussi lorsqu’ils apparaissent sur les
photos, beaucoup de gens supposent naturellement qu’ils ont capturé un
esprit fugace ou un fantôme, surtout s’ils font des photos dans un
endroit hanté. Les photos et les sites sur les orbes sont partout sur
internet et les gens se sont donnés beaucoup de mal pour les expliquer
comme des présences spirituelles.

En fait, les orbes ne sont pas un
phénomène nouveau. Des anomalies lumineuses inexpliquées sont apparues
sur les photos dès le début du développement de la photographie au19ème
siècle et on en a vues sur des photos argentiques. Cependant, la
prolifération des appareils numériques au début des années 1990 marqua
le début d’une « ère des orbes » en recherche paranormale. Soudain, les
orbes étaient partout.

La plupart des orbes sont ronds ou
diffus, variant de la taille d’une balle de golf à un ballon de basket.
Certains sont rectangulaires, en forme de diamant ou comme des rais de
lumière. On en observe de toutes les couleurs. Certains semblent avoir
un noyau et des gens voient des visages à l’intérieur. Des fanatiques
d’orbes ont attribué des propriétés bonnes ou mauvaises, masculines ou
féminines, à différentes couleurs. Même en supposant que les orbes
soient des esprits ou une énergie vitale, y projeter des
caractéristiques humaines est plus qu’un grand saut.

La plupart des enquêteurs en paranormal
expérimentés s’accordent à dire que l’écrasante majorité des orbes –
certains disent même 99,9 % – sont dus à des causes naturelles qui sont
mal interprétées. Les premiers appareils numériques présentaient des
défauts de pixelisation et les pixels manquants étaient comblés par des
orbes par l’appareil. La plupart des appareils numériques utilisés
actuellement ont une résolution beaucoup plus élevée mais la
pixelisation peut toujours se produire.

D’autres causes ordinaires des orbes
sont les reflets et les réfractions de lumière, des particules de
poussière, des matériaux fibreux dans l’air tels que des pollens, des
gouttes d’eau et de l’humidité, des insectes, un matériau étranger sur
ou dans l’appareil, un cheveu suspendu devant la lentille ou une
lentille rayée. De minuscules objets comme de la poussière ou des
insectes proches de la lentille peuvent ne pas être détectés par la
personne qui prend des photos mais apparaissent sur l’image sous forme
d’orbes. Ils sont simplement flous et hors de la profondeur de champ.
Les orbes qui ont une forme rectangulaire ou même octogonale peuvent
avoir pris la forme de la lentille de l’appareil.

Les orbes de jour peuvent s’expliquer
par des lumières parasites ou de faibles vitesses d’obturation. Les
couleurs sont déterminées par la réflexion lumineuse et l’absorption de
l’objet lui-même, ainsi que par les conditions atmosphériques.

La construction de petits appareils
numériques peut expliquer pourquoi les orbes apparaissent plus
fréquemment que par le passé. Les petits appareils ont un flash plus
proche de la lentille – 5 à 7 cm comparés aux 15 cm ou plus des
appareils plus anciens – et peuvent projeter un faisceau plus long. Le
bord du faisceau passe plus près de la lentille, réduisant ainsi l’angle
de réflexion dans la lentille. Résultat : une plus grande chance de
tache ronde floue.

Pourtant, même les plus ardents
sceptiques reconnaissent qu’au moins un infime pourcentage des photos
d’orbes ne peut pas être expliqué. Peut-être que ce que disent les
fanatiques des orbes est vrai, que notre technologie photographique
améliorée nous permet de capturer des preuves de formes de vie qui sont
intelligentes et en-dessous de la portée de l’oeil humain.

Dans leur livre The Orb Project, deux
chercheurs européens, Miceal Ledwith et Klaus Heinemann, plaident que
les orbes sont des images de manifestations spirituelles ou des
émanations d’esprits. Pendant des années, ils ont pris des milliers de
photos, dans l’obscurité et en plein jour, avec et sans flash.

Leurs photos montrent des orbes qui
changent de taille, se déplacent de manière intelligente, se contractent
et se dilatent, et répondent à l’intention humaine en augmentant
spectaculairement en nombre, formant même des vortex tourbillonnants.
Ils ont aussi capturé des tourbillons colorés de nuages paranormaux
qu’ils appellent des « plasmoïdes ».

Heinemann, physicien expérimental,
insiste sur le fait que les orbes ne sont pas nécessairement euxmêmes
des « êtres de lumière » ou même des « esprits ». Les luminosités
pourraient plutôt s’apparenter aux phares d’une voiture. Les véritables
présences spirituelles pourraient être quelque chose que nous ne
comprenons pas encore.

Ledwith, professeur de théologie
spéculative, souligne que les orbes n’absorbent pas, ne réfléchissent
pas ou ne diffusent pas la lumière, mais semblent fluorescer. Cela
pourrait indiquer qu’ils ont des propriétés physiques. Le physicien
William A. Tiller dit que l’apparition des orbes à cette époque n’est
pas accidentelle mais est la première d’un déploiement de «
manifestations de communications ». Tiller est d’accord avec Ledwith et
Heinemann pour dire que les humains peuvent conditionner un
environnement pour attirer des orbes et augmenter leur réponse aux
pensées, aux émotions et aux intentions.

Les mystérieuses lumières mouvantes qui
semblent réagir de manière intelligente aux gens sont également un vieux
phénomène. Certaines pourraient être des « lumières terrestres » dues à
une énergie naturelle ou à des gaz des marais. Mais d’autres ne sont
pas explicables aussi facilement. On observe souvent de mystérieuses
lumières dans des « points chauds » paranormaux tels que le Ranch
Skinwalker dans l’Utah, le Triangle Bridgewater dans le Massachusetts et
de nombreux autres endroits. Certains contactés les associent aux
activités ovni. J’ai vu bouger de mystérieuses lumières apparemment
intelligentes lors d’investigations paranormales et j’ai interrogé des
gens qui sont visités par des lumières mouvantes chez eux. Certaines de
ces lumières visibles ont été captées sur des photos et des vidéos
numériques.

Pour le meilleur ou pour le pire, toutes
ces luminosités sont maintenant désignées sous le terme d’orbes, ce qui
créé une certaine confusion avec les orbes de débris et de poussière
explicables qui apparaissent sur de nombreuses photographies.
Clairement, nous avons besoin d’un meilleur système de classification
pour les distinguer afin de ne pas confondre les effets numériques
naturels avec une anomalie authentique. La chose essentielle, cependant,
est que les orbes ne doivent pas être rejetés d’emblée. Ils pourraient
dissimuler beaucoup plus que nous ne le réalisons.
Rosemary Ellen Guiley
Traduction : Maat
Source : Fate
http://www.infos-paranormal.net/
avatar
Area
Général fondateur
Général fondateur

Nombre de messages : 415
Date d'inscription : 09/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum