Le cas Todd Sees – Abduction Meurtre et Couverture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

write Le cas Todd Sees – Abduction Meurtre et Couverture

Message par Area le Ven 19 Mar - 11:44


REMARQUE: ce cas, pour la plupart, a été supprimé de la
connaissances générale. J’ai posté le rapport NUFORC et la synthèse
ainsi qu’un petit nombre de rapports des médias locaux. Il y a une très
forte possibilité de complot. Lire et faire parvenir votre avis …Lon


Occurred: 8/4/2002 17:30 (entrée ainsi:
8/2/2002 5:30 Pm)
Signalé: 8/29/2002 2:56:17 PM 14:56
Posted: 2/14/2006
Lieu: Northumberland, PA
Forme: Disque
Durée: 20 min.
((Note NUFORC: Nous avons contacté un journal local du comté de
Northumberland, et l’officier de police qui était l’investigateur de
l’affaire. Le journal confirme que l’incident s’est produit, bien que
l’agent de police a déclaré que les biens du défunt avaient été
restitués à la famille, contrairement aux allégations faites par
certains au sujet de cette affaire. Le rapport officiel sera publié à la
fin Septembre, selon l’agent de police, et nous tenterons d’obtenir une
copie. PD))

Je serai aussi bref que possible, un homme du nom de Todd Sees, a été enlevé et assassiné par les aliens sur Montour Ridge, dans le comté de Northumberland, près de la ville de Northumberland, Pennsylvania. Si cela a vraiment eu lieu il s’agit d’un
gigantesque camouflage.

Todd Sees, la victime, vivait au pied de Montour Ridge, une montagne qui s’étend sur 20 miles à l’est. Todd Sees gravit la montagne à la recherche de cerfs de pré saison. Il a dit à sa femme qu’il serait de retour avant midi. Il conduisit son 4×4 jusqu’à la ligne électrique derrière sa maison, un peu après 5h00 du matin.

Midi arriva et pas de Todd, sa femme et ses enfants s’inquiétèrent et à 14 heures une recherche fut organisée, la police locale, la police d’état, des paramédicaux et 200 volontaires aidèrent à rechercher Todd Sees. Le 4×4 fut retrouvé en haut de la montagne près d’une ligne électrique, les chiens ne trouvèrent rien autour du véhicule? La recherche dura 2 jours, plus de 10 km de montagnes furent parcourus du haut en bas. Todd a disparu sans laisser de trace, le 4×4 fut gardé en mémoire, à 3 km de sa maison en bas de la montagne.

Un étang à quelques centaines de mètres de la maison a même été fouillé par les plongeurs juste pour ne rien oublier. Les chiens ont été envoyés dans toute la région en permanence en vain, aucune trace, puis le soir du 2ème jour quelque chose de blanc a été remarqué dans une zone broussailleuse à 7 mètres de l’étang, la police et les secouristes mirent 20 minutes à attaquer et couper les broussailles et arbustes pour atteindre ce qui ressemblait à un corps.
C’était Todd Sees, il était en sous vêtements, il était émacié, boursoufflé, il était blanc, il avait une expression d’horreur sur le visage. Lorsqu’il a gravi la montagne il était entièrement habillé : chaussures, camo gilet, chapeau, chaussettes et pantalons.

Le F.B.I. s’est montré dans les 30 minutes, ils ont tout pris en charge, il ne laisseront pas la veuve voir le corps de son défunt mari, malgré ses efforts. Le F.B.I. a posé des questions dans la région, aux voisins, des fermiers pour la plupart, 3
fermiers dans une ferme dirent qu’ils avaient vu un énorme objet rond brillant, juste au dessus des lignes électriques, au moment de la disparition, c’était silencieux, cela n’avait pas bougé pendant 10 à 15 minutes. Il s’était soudainement élevé puis soudainement arrêté, une lumière avait brillé vers le bas et quelque chose avait été soulevé dans la lumière. Alors il s’est élevé tout droit, a hésité encore puis est allé vers l’ouest au dessus de la rivière Susquehanna et hors de vue. Maintenant le corpsest à Allentown, de où il part pour Fort Indiantown Gap,Pennsylvania. On a dit à son épouse qu’elle n’aura pas le corps avant 6 à 8 semaines. Une botte a été trouvée à 1 km du 4×4 il y a quelques jours au sommet d’un arbre, c’était la sienne. Je remarque que les hélicoptères militaires survolent la montagne au moins une fois par jour depuis.

============================================================================



DECLARATION PRELIMINAIRE CONCERNANT
LE DECES DE MR TODD SEES, DU COMTE DE NORTHUMBERLAND, PENNSYLVANIA, LE
DIMANCHE 4 AOUT 2002

I PREFACE

Parce que ce rapport concerne la mort tragique et prématurée le 4 aout 2002, d’un jeune homme Mr Todd Sees, du comté de Northumberland, Pennsylvanie, nous commençons par préfacer nos sincères condoléances aux membres de la famille qui lui survivent. Il n’a jamais été notre intention de causer aux membres de la famille de
feu Mr Sees la moindre détresse à propos de ce sujet, bien que nous comprenions que l’information qui émane de notre site web, en raison de sa nature puisse les bouleverser. En raison de la douleur causée par cette information nus nous excusons. Nous n’avons jamais eu l’intention de peiner la famille pas plus que n’est l’intention d’un journal de causer du mal par le reportage sur un évènement aussi tragique et inhabituel. Depuis le début de notre enquête sur le décès de Mr Sees
notre seul objectif a été de révéler la vérité et d’essayer d’apporter
des réponses aux nombreuses questions qu’il a soulevées.

II ARRIERE PLAN ET TECHNOLOGIE

Le mercredi 28 aout 2002, Le National Ufo Reporting (NUFORC) a reçu un bref rapport d’un paragraphe, critiquant notre Centre pour n’avoir pas enquêter sur une présumée « abduction par des extraterrestres », qui selon les assertions de la
source, s’était produite à Lewisburg, Pennsylvania. Bien que le rapport ne paraissait ni sérieux ni préparé avec soin, nous y avons répondu, toutefois, pour demander plus d’informations auprès de la personne qui l’avait présenté.

La personne qui n’avait fourni aucun numéro de téléphone, répondi via courriel, décrivant la mort de Mr Todd Sees, et affirmant en outre que les circonstances entourant le décès avaient été très inhabituelles. La source a affirmé que la mort
elle-même était mystérieuse et inexpliquée, que certains faits entourant le suivi de l’enquête étaient inhabituelles; que les autorités fédérales avaient été appelés à l’enquête, que les membres de la famille du défunt n’ont pas été autorisés à voir les restes de la victime; et plusieurs autres faits qui semblaient significatifs »pour nous.
L’individu a affirmé ensuite que le décès avait été lié à un OVNI, et /ou activité extraterrestre. Malgré les tentatives répétées du NUFORC nous n’avons pu obtenir plus d’informations sur l’individu, nous n’avons pas réussi à parler directement avec la personne.

Le NUFORC a décidé d’assurer le suivi sur le rapport sans fondement et, le 30 Août, nous a téléphoné au journal Daily Item dans le comté de Northumberland, PA, dans la
tentative d’établir si le rapport initial avait le moindre fondement dans les faits. Le membre du personnel à qui nous avons parlé a confirmé qu’un tel incident en effet, s’était produit et que le journal avait publié plusieurs articles sur la mort, et sur l’enquête subséquente. (voir les deux articles à la fin de ce rapport). Le membre
du personnel mit le NUFORC au courant que l’enquête avait été conduite par el département de police de du canton de Point et nous dirigea vers leurs bureaux pour plus une information plus détaillée sur l’enquête en cours.

A la même date nous avons téléphoné au département de Police du canton de Point et avons parlé avec un officier qui s’est identifié comme « Sergent Cottner », et qui nous a dit avoir été l’officier chargé de l’enquête sur ce cas. Il a ajouté que
l’incident a été classé par la police comme une « mort inexpliquée», mais il a clairement indiqué qu’il ne pouvait pas, et ne pourrait examiner l’affaire. Il a déclaré que le rapport de police serait disponible « fin de Septembre», et il a suggéré que nous devrions attendre que le rapport officiel soit publié.

Le même jour, le NUFORC a téléphoné au bureau de Mr James Kelley, coroner du comté de Northumberland, espérant obtenir plus d’informations sur les causes de la mort de la victime. Dans une conversation plusieurs jours plus tard, Mr Kelley nous mit au courant que la mort avait eu lieu, qu’il a fait l’autopsie de la victime, qu’on n’a pu établir la cause du décès et que des photos des restes de la victime ont été faites pendant l’autopsie. Il ajouta que les photographies d’autopsie ne sont » jamais libérées ». Mr Kelley, comme le sergent Cottner, a été clair sur le fait qu’il ne pouvait
donner plus de détails sur le cas.

Se basant sur les informations que nous avions obtenues le 5 septembre de ces sources officielles, le NUFORC décida de publier le rapport initialement présenté à notre Centre, même si nous n’avions pas encore réussi à obtenir les articles de
journaux, ou tout autres informations détaillées, sur la mort et enquête ultérieure. A ce moment de l’annonce le 8 Septembre, nous n’avions pas anticipé l’effet que la libération aurait dans la tribune publique.

L’affaire a été commentée lors d’une apparition de radio le 10 Septembre par Peter Davenport,le directeur du NUFORC, sur le Programme de Jeff Rense Radio, et le rapport que NUFORC avait publié a été envoyé sur le site.

Le lendemain, un parent de Mr Sees a téléphoné au NUFORC, informant nos bureaux que la famille avait été très bouleversée par certaines des informations contenues dans le rapport initial, et qu’ils n’ avaient pas la moindre idée qu’il pourrait y avoir des circonstances de sa mort aussi grossières et inhabituelles, comme il était affirmé dans ces rapports. À cette époque, nous avons étendu nos excuses à la famille pour toute la détresse que nos actions auraient pu leur causer. En outre, nous avons
expliqué aux membres de la famille que nous avions parlé avec les autorités locales et avec le journal, et que nos informations étaient basées sur nos constatations des faits. Le membre de la famille, après avoir entendu nos explications concernant les actions que nous avions pris dans la tentative d’accéder à plus d’information factuelle de la part des autorités, a déclaré qu’elle comprenait notre position en la
matière.

Pendant les deux dernières semaines de septembre, le NUFORC fit de nombreuses tentatives pour obtenir plus d’informations, mais en vain à ce jour. Pendant une brève conversation avec le Chef Gary Steffen, Chef de la Police pour le département de police du canto nde Point, qu’il a informé le NUFORC qu’une enquête sur la mort «inexpliquée» était en cours et qu’il ne pouvait pas commenter davantage. Cependant, il a avoué qu’il était familier avec les informations sur le site web du NUFORC, et qu’il suivait les développements là bas. Il a aussi confirmé qu’aucun membre de la famille n’a été convoqué pour identifier la dépouille de Mr Sees, mais a ajouté qu’il n’était pas nécessaire de le faire, puisque lui, le chef, connaissait personnellement la victime et qu’il a été capable d’identifier ses restes sur le site où le corps a été trouvé par les chercheurs bénévoles.

Le chef Steffen ne répondit pas à nos 4 derniers messages à son bureau, demandant un coup de téléphone en retour. Dans une brève conversation de suivi avec le Sergent Cottner, ce dernier a déclaré qu’il ne pouvait plus révéler de faits sur ce cas, et que le Chef ne répondrait probablement pas à nos appels. Il refusa de répondre à notre question pour savoir les agents fédéraux de répression avaient été impliqués dans l’enquête de suivi de l’affaire.

Enfin, nous avons encouragé un certain nombre de membres de la presse, à la fois locale et nationale, pour enquêter sur l’incident, en espérant qu’ils pourraient être plus chanceux à obtenir des autorités les informations que le NUFORC n’a pas
été en mesure d’obtenir.

En outre, dans le cadre de notre enquête, nous continuons dans notre tentative de localiser et d’interroger les quelques 200 participants des équipes de recherche
qui ont été impliqués dans les 2 jours de recherches pour le corps de M.Sees . Certaines des questions que nous tentons de résoudre apparaissent dans la section suivante du présent rapport préliminaire.


III. QUESTIONS EN SUSPENS

Nous énumérons ci-dessous quelques-unes des questions qui entourent la mort de M. Sees auxquelles nous avons tenté de répondre, mais qui ne sont toujours pas résolues, à compter de la date du présent résumé:

1. Si le décès de M. Sees est à l’étude comme une mort «inexpliquée», et non un homicide, pourquoi les autorités locales impliquées dans l’enquête refusent de commenter le cas? Si le décès, en fait, était le résultat d’une morsure de serpent, une piqûre d’abeille, d’un coma diabétique, ou d’exposition, qui ont tous été proposés comme la cause du décès, pourquoi la police, le coroner et le procureur de district refusent tous de commenter le cas?

2. Si les restes de la victime ont été si sévèrement détérioré ou défigurés que la famille ne pouvait pas avoirune cérémonie funéraire cercueil ouvert, pourquoi aucun membre de la famille, ou représentant de la famille, par exemple un médecin de famille, n’a été appelé à établir une identification positive du corps? Aussi, en vertu de quelle autorité les responsables agissent ils pour informer la famille du défunt que le cercueil contenant ses restes ne devrait pas être ouvert avant son enterrement? En outre, comment un corps devient-il trop dégradé en 39 heures, ou moins, d’exposition pour être inapte à être vu par la famille, ou à un enterrement?

3. Si, en effet, des rapports non confirmées selon lesquelles des agents spéciaux du FBI, ou d’une autre loi fédérale, organisme d’exécution, ont été convoqués au site où les restes de la victime ont été trouvés, pourquoi ont-ils été convoqués, et par qui? Quel intérêt auraient les autorités fédérales dans une prétendue mort accidentelle, ou «inexpliquées» s’il n’y avait pas de circonstances atténuantes? En outre, pourquoi les membres du département de police du cantonde Point ont-ils refusé de dire si les autorités fédérales avaient été impliqués dans l’enquête?

4. Si les chiens ont été utilisés pendant les recherches, il nous semble anormal qu’ils n’aient pas été capables immédiatement de suivre la trace du chemin présumé que la victime a emprunté, alors qu’il marchait peut être pieds nus, de son véhicule à l’endroit on sa dépouille fut trouvée plus tard par les chercheurs. Les chiens de recherche sont très habiles pour suivre une odeur, et il semble inhabituel qu’il ne puissent localiser la dépouille qui a été décrite comme très dégradée au moment où elle a été retrouvée.

En plus de ces questions évoquées ci-dessus, nous pensons qu’il y a beaucoup de questions précises entourant la mort de M. Sees, qui doivent encore être résolues par une enquête de suivi. Par exemple, l’absence apparente de tout autre cause
de la mort semble inhabituelle, étant donné que le défunt était un jeune
homme apparemment en bonne santé et en forme. En outre, il n’est pas clair pour nous qu’ un amateur de plein air, comme M. Sees l’était apparemment, abandonne son véhicule,laisse ses vêtements, ôte ses bottes, pour faire une promenade d’une estimée à deux kms de sa maison,laissant son véhicule, toujours en bon état de marche, au sommet de la montagne à proximité. Il y a apparemment de nombreux autres aspects entourant la mort, qui semblent inhabituels, et que nous n’abordons pas ici.



IV. RESUME

À compter de la date de cet article (30 Septembre 2002), nous n’avons aucune idée de ce qui a causé la mort de M. Sees, et nous n’avons certainement aucune preuve, en dehors des affirmations non étayées, plusieurs d’entre elles provenant de sources
anonymes, qu’il n’y avait rien d’ »immonde » associé à sa disparition tragique. Toutefois, compte tenu des nombreux rapports récents de l’Amérique du Sud qui ont retenu notre attention au cours des derniers mois de décès qui auraient été étrange, et des mutilations humaines possibles, nous estimons qu’une enquête plus approfondie sur cette affaire est justifiée.

Nous allons poursuivre l’affaire, au mieux de nos capacités, et tenterons d’apporter une solution satisfaisante à ce mystère apparent. Surtout, nous espérons être en
mesure d’obtenir des copies des rapports officiels se rapportant à la mort, si et quand ils sont libérés, et nous les présenterons ici dans un rapport final.

Nous concluons en exprimant à nouveau nos condoléances à la famille de M. Sees et en présentant des excuses si notre paricipation dans cette affaire leur a causé de la peine lors de la perte tragique de leur proche.
Rapport préparé par: Peter B. Davenport, Directeur, NUFORC (Septembre
30, 2002)
================================================================================================
NORTHUMBERLAND — Un homme dont le corps a été retrouvé dans les bois
ici en Aout, est mort à cause de la cocaïne selon un rapport de police
publié vendredi. Alors que le coroner du comté de Northumberland ne
qualife pas la mort d’overdose, la presse publie la cause du décès de
Todd Sees comme « toxicité cocaïne ».
La police dit qu’il s’agit d’une mort accidentelle.Kelley dit qu’il ne peut pas publier le taux de cocaïne dans le sang de Sees, parce que l’enquête est toujours en cours. La police du Canton de Point n’a pu être contactée vendredi pour plus de commentaires à propos de leur enquête.
La famille de Sees, 39 ans, a signalé sa disparition le 4 aout et les
chercheurs ont trouvé son corps le lendemain. Le mois dernier, alors que la police attendait les résultats des tests toxicologiques, un groupe de web sites ufologiques a publié des rapports anonymes selon lesquels un ovni était impliqué dans le décès.
Rapports qualifiés de ridicules par les fonctionnaires.Kelley, ainsi que le chef de la police du canton de Point Gary Steffen et le sergent Seth Cotner ont rencontré la famille de Sees pour les informer des résultats des tes toxicologiques, selon la police.
=========================================================================================
NORTHUMBERLAND, Pa. — La mort inexpliquée d’un homme près d’ici fait
les affaires des amateurs d’OVNI qui en ont fait une histoire d’attaque
extraterrestre et l’ont répandue dans le monde via l’internet.
L’intérêt bizarre pour le décès de Todd Sees a ennuyé les enquêteurs
chargés de déterminer les causes de sa mort, aussi inquiets que cette
histoire n’aggrave encore plus la peine de la famille de Sees.
Sees, 39, entraineur de petite league et père de deux enfants a été
trouvé mort dans les bois près d’ici en aout.
Des posteurs anonymes sur internet mettent le compte de sa mort sur
les ovnis.
Les fonctionnaires rejettent ces histoires comme ridicule. Mais ils
ne savent pas encore comment ni pourquoi il est mort, et ils n’ont aucun
moyen d’empêcher les raconteurs d’histoires de remplir ce vide à coup
de spéculation.
Les chercheurs ont trouvé le corps de Sees à environ 150 mètres de
sa maison du Northumberland près de la Route 147 dans une région très
boisée le 5 aout.
Il avait sorti son véhicule tout terrain la veille, dans l’intention
de chasser les cerfs. Après 30 heure de recherche de plus de 250
personnes, sa famille ont retrouvé son corps.
Une autopsie le lendemain n’a pu établir la cause du décès selon le
Coroner du comté de Northumberland James Kelley.
Un rapport toxicologique, pour détecter la présence de drogues,
poisons ou autres substances microscopiques est attendu mi-octobre
dit-il.
Mais avant que aout ne soit passé, certains sites webs ont commencé à
présenter des contes anonymes selon lesquels Sees était mort suite à
une rencontre avec des extraterrestres.
Voici ce qu’ils disent :
Un fermier qui reste anonyme déclare avoir vu un disque rond au
dessus de Montour Ridge. Il se déplaçait rapidement, s’est arrêté et a
envoyé une lumière vers le sol. Le fermier vit un homme être aspiré par
la lumière la tête la première dans le bas de l’engin. Quelques secondes
plus tard le disque s’envolait.
Quand les chercheurs trouvèrent le corps de l’homme, selon ces
rapports anonymes, il était partiellement vêtu et avait une expression
d’horreur sur le visage.
Certains prétendent que des agents fédéraux se sont montrés pour
prendre en charge l’enquête et n’ont pas laissé la famille voir le corps
émacié de Sees.
« ridicule »
«Ils sont tellement ridicules et farfelu s», a déclaré l’agent
enquêteur, le sergent. Seth Cotner de la police du canton de Point.
Cotner dit qu’il a vu un certain nombre de ces histoires sur
Internet, et son ministère a pris des « appels » de plusieurs
représentants d’organisations ufologiques
Aucun des rapports qu’il a lu n’était exact , dit Cotner . Aucun
rapport de police sur la mortde Sees »n’a encore été délivré.
Cotner a déclaré que la police «espère tous certainement » le
rapport de toxicologie, qui éclaircira le mystère de la mort de Sees ».
Il n’y a pas d’organismes fédéraux qui participent à l’enquête, at-il
ajouté.
Linda Vizi, un porte-parole du FBI, a dit qu’elle n’avait pas entendu
parler de l’affaire. «Mais je sais que le Congrès ne nous a pas
mandatés pour enquêter sur les OVNIS, » dit elle.
«Très traumatisant»
Kelley, le coroner, a déclaré avoir vu le corps, et que les rapports
d’internet qu’il avait lus étaient inexacts.
Il a dit qu’il ne pouvait pas aller dans les détails, car l’affaire
est toujours sous enquête.
On avait demandé à la famille de ne pas ouvrir le cercueil quand ils
ont reçu la dépouille de Sees » , dit-il.
«Les laisser le voir aurait été très traumatisant pour eux », a
déclaré Kelley.
La famille de Todd Sees a refusé à tout commentaire par rapport
Traci Sees.
L’examen à l’oeil nu du corps lors de l’autopsie n’a relevé aucun
signe de traumatisme, crise cardiaque ou toute autre cause évidente de
la mort, dit Kelley
« Nous suivons toujours tous les moyens possibles, dit-il, y compris
la possibilité d’une morsure de serpent ou piqûre d’abeille. Mais il n’y
avait aucun signe visible de l’un de ceux-ci, dit-il.
Groupes ufologiques ont contacté Kelley à la recherche
d’informations. Mais puisque l’enquête est toujours en cours, il a dit
qu’il ne peut entrer dans les détails.
«Tout le monde a droit à ses propres croyances, je suppose, » dit
Kelley à propos des groupes. «J’espère seulement que rien de ce que
la famille voit n’ajoute à ce qu’ils passent déjà »
«Je veux que les faits sortent ‘
Pour Peter Davenport, il ne s’agit pas de croyance, il s’agit des
faits. Davenport est directeur du Centre National UFO Reporting, le site
Web sur lequel les premiers rapports sont apparus
« Je veux que les faits sortent», a déclaré Davenport.
Il n’était pas satisfait disant qu’il y avait implication d’ovni dans
la mort de Todd Sees . Plus de faits doivent être recueillis, dit-il.
Davenport a dit qu’il s’est intéressé à l’affaire quand il a reçu le
premier rapport d’une observation d’OVNI le 18 août, avant qu’il ne
sache que Sees était mort.
Il a dit dans le rapport anonyme que quelqu’un a déclaré qu’un
agriculteur et trois pêcheurs avaient vu un disque volant.
Ce n’est qu’à la fin du mois, quand une autre personne a dit qu’ils
avaient vu une personne aspirée dans le disque, que Davenport a dit
qu’il s’y est intéressé.
Il a dit qu’il a parlé brièvement avec Kelley et la police du canton
du Point, mais ils ont cessé derépondre à ses appels.
Le site de Davenport, à www.nuforc.org / index.html, poste de cinq à
25 rapports d’observations d’OVNIS par jour, dit-il.
Ceux qui figurent sur le site sont uniquement celles qui « méritent
une attention», dit-il.
Davenport a déclaré qu’il fait écrans à ceux qui sont des canulars
évidents.
Sources:
www.nuforc.org/
www.rense.com/
www.pressenterpriseonline.com/
www.unknowncountry.com/
avatar
Area
Général fondateur
Général fondateur

Nombre de messages : 415
Date d'inscription : 09/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum