désinformation orchestrée Sur les crop Circles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

désinformation orchestrée Sur les crop Circles

Message par Maïna le Jeu 19 Fév - 17:47



Une désinformation orchestrée dans l’ombre ?


« Malgré leur manque de connaissances sur le phénomène des cercles de culture, certains journalistes n’hésitent pas à présenter des rumeurs, de vagues soupçons ou des opinions personnelles comme des faits reconnus »

Une désinformation orchestrée dans l’ombre ?
Dans l’édition du 9 septembre 1991 du journal à sensation ‘Today’, on lisait sur 5 colonnes à la Une : « Ces hommes nous ont trompé. » Ce journal à scandale évoquait une supercherie organisée par Doug Bower (67 ans) et Dave Chorley (62 ans), les 2 ‘papys farceurs’, aujourd’hui décédés. Au cours d’une nuit de beuverie de l’été 1978, ils sont censés avoir piétiné plus de 200 champs de blé pour y faire des cercles, munis de cordes, de planches et d’un capuchon de baseball (pour l’orientation). Lorsque les 2 ‘artistes’ voulurent faire une démonstration de leur art devant les caméras du monde entier, ils n’improvisèrent que des cercles irréguliers dont les tiges étaient brisées et dont les bords n’étaient pas nets. Lorsque les 200 fermiers concernés portèrent plainte contre Doug et Dave pour trouble de l’ordre public et dégradation du bien d’autrui, les plaintes furent rejetées par le tribunal pour « insuffisance de preuves permettant d’établir la responsabilité ». Doug et Dave étaient-ils vraiment 2 escrocs et toute cette histoire un canular médiatique ? George Wingfield et Colin Andrews ont subodoré quelque chose d’autre. L’article paru dans ‘Today’ était signé « copyright MBF services », « une simple agence de presse » selon la rédaction du journal. Mais il n’existe aucune agence de presse qui porte ce nom. Il n’existe que 2 sociétés dans toute l’Angleterre qui utilisent ces initiales : une imprimerie de formulaire en Ecosse et un laboratoire ultrasecret travaillant pour le programme d’Initiative de Défense Stratégique dans le comté de Somerset ! En outre, un journaliste américain de CBS a reçu un avertissement d’un scientifique du gouvernement français de ne pas compromettre sa notoriété en enquêtant sur les cercles de blé, car le gouvernement anglais était sur le point d’engager 2 artistes pour les présenter comme les créateurs des cercles de blé « afin de mettre un terme à tout ce fâcheux tintamarre »…

Les « papys farceurs » : un argument qui ne tient plus


Les sceptiques expliquent souvent la formation de Crop Circles en se référant aux fameux ‘papys farceurs’, 2 hommes âgés qui ont ‘révélé’ au début des années 1990 être les auteurs des formations avec l’aide de simples planches et cordes (voir notre encadré). Le phénomène a été circonscrit à ces 2 individus, comme si celui-ci s’était achevé à la date de la ‘confession’ ! Rien n’a été dit sur tout ce qui s’est passé durant la période postérieure à cette date, le phénomène ayant perduré jusqu’à nos jours. Les journalistes de l’émission ont complètement passé sous silence toutes les données qui montrent l’existence d’un phénomène authentique se différenciant des diverses contrefaçons. Dans cette émission destinée à informer le grand public, aucune mention n’a été faite sur l’extension du phénomène dans diverses parties du monde, ni sur les analyses faites par certains chercheurs à propos des modifications sur la structure cellulaire des blés dans certains agroglyphes, ou sur les boules lumineuses observées et filmées en relation avec la formation de cercles… Cette émission est un exemple parfait du manque d’objectivité des journalistes impliqués, et elle est symptomatique de la légèreté avec laquelle ils traitent un sujet dès lors que celui-ci leur apparaît fantaisiste. Peut-on seulement parler d’ignorance totale sur le sujet alors qu’il suffit de consulter la littérature spécialisée ou Internet pour constater la complexité du problème ? Cet exercice de désinformation n’est pas anodin, car une telle émission a touché des millions de personnes. Elle contraste avec une autre émission diffusée sur la même chaîne en mai 2006, « Les 30 Mystères », qui avait correctement présenté le sujet.

Le rôle des médias n’est pas innocent !


Eltjo Haselhoff relève avec pertinence les partis pris et les informations imprécises diffusées par certains médias de presse, de radio et de télévision. Malgré leur manque de connaissances, certains journalistes n’hésitent pas à présenter des rumeurs, de vagues soupçons ou des opinions personnelles, comme des faits reconnus. L’impact de ces affirmations sur le public est énorme. En 1996, après un bref documentaire sur les Crop Circles apparus aux Pays-Bas, le commentateur a déclaré qu’il semblerait qu’un agriculteur ait vu un hélicoptère tournant en cercle en plein nuit au-dessus du champ, exactement à l’endroit où les nouveaux cercles ont été découverts le lendemain. Haselhoff note que la seule suggestion selon laquelle un hélicoptère pourrait produire quoi que ce soit qui puisse vaguement ressembler à un élément de Crop Circle démontre que le commentateur n’en a jamais vu dans la réalité. Des gens n’ont alors pas manqué de dire : « Mais je croyais que le mystère avait été résolu. C’est en hélicoptère qu’on fait ces cercles dans les champs, non ? ».

Alain Moreau

Pour en savoir plus
Michael Hesemann, « Messages. L’Enigme des Crop Circles », éd. Trajectoire, 2003.
Werner Anderhub et Hans Peter Roth, « Le Mystère des Crop Circles », éd. Véga, 2003.
Eltjo Haselhoff, « Les Cercles dans les Blés et leurs Mystères », éd. Favre SA, 2002.
avatar
Maïna
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 145
Localisation : Dans l'univers
Date d'inscription : 13/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: désinformation orchestrée Sur les crop Circles

Message par Maïna le Jeu 19 Fév - 17:50

Faux Crops : les motivations des faussaires


Certains individus ont brouillé les pistes en réalisant des formations géométriques dans des champs de céréales, les motifs de leur démarche de démystification étant variés. On peut ainsi distinguer plusieurs types de faussaires :

* Les individus qui sont persuadés, pour des raisons rationnelles, qu’il n’y a là que des productions de plaisantins/mystificateurs. Ils veulent démontrer qu’ils peuvent en faire autant, afin d’établir le caractère purement humain du phénomène. Ceci se fait parfois avec l’appui de chaînes de télévision ou de journaux.

* Les individus associés à des services secrets ou à l’armée. Ces agences occultes payent certaines personnes pour produire des pictogrammes. Le but de cette manipulation peut être recherché à 2 niveaux : la nécessité de dissimuler au grand public l’usage d’une technologie confidentielle à l’origine de la réalisation des pictogrammes, et jeter le discrédit sur l’origine réelle des vrais Crop Circles.

* Un business est né du phénomène Crop Circles, et certaines personnes - qui sont de simples opportunistes - ont intérêt à ce qu’apparaissent chaque année, en quantité suffisante, des Crops esthétiquement remarquables. Il s’agit de faire venir, dans un but commercial, des visiteurs.

Phénomène Crop Circles : 6 notions clés


1. L’énigme des mouches mortes
Le 17 juillet 1998, la chercheuse hollandaise Janet Ossebaard a découvert de nombreuses mouches mortes collées sur les grains des épis de blé à l’intérieur d’un cercle de culture. D’autres chercheurs firent les mêmes observations dans plusieurs autres Crops créés dans les céréales. Les insectes étaient collés aux épis, la langue contre les oreilles, les pattes et les ailes largement écartées, comme à la suite d’un spasme. On ne peut incriminer les pesticides car dans le cas contraire on aurait trouvé des mouches mortes pas seulement dans les formations, mais partout dans le champ. Certaines mouches avaient littéralement éclaté, ailes, pattes, têtes et fragments de corps ayant été dispersés sur les épis. Janet Ossebaard a envoyé certains insectes morts à un expert au Musée d’histoire naturelle de Londres. Selon les premières présomptions, on considéra qu’un champignon (Entomophtora muscae) était responsable de la mort des insectes, mais un examen plus poussé a infirmé cette hypothèse. C’était un phénomène qui n’avait jamais été vu auparavant, et les experts n’ont pu donner d’explication satisfaisante…

2. La découverte de substances diverses


A de nombreuses reprises, on a découvert de mystérieuses substances dans les Crop Circles, comme des dépôts gélatineux ou pulvérulents sur les plantes et le sol. En 1996, près de la ville de Zutphen (Pays-Bas), on a trouvé sur les tiges aplaties de blé de petits tas de poussière blanche au sommet des tiges couchées. Après analyse chimique par l’équipe de recherche de BLT (Etats-Unis) et par les laboratoires Philips aux Pays-Bas, cette poussière blanche a été identifiée comme du bioxyde de silicium très pur, c’est-à-dire du quartz. Sous le microscope, on découvrit que cette poussière se composait de sphères parfaites, d’un diamètre moyen de 0,05 millimètre. Certaines s’étaient amalgamées, ce qui montrait qu’elles avaient été exposées à de très hautes températures. Il n’existe aucune explication satisfaisante sur la manière dont ces billes de verre se sont formées. En 1995, William Levengood et John Burke ont publié un article décrivant des dépôts ferrifères sur les plantes couchées dans les cercles de culture. On a mesuré des concentrations de 20 mg à 250 mg par gramme de sol, ce qui est plus de 600 fois la valeur normale ! Ces découvertes indiquent peut-être la présence de champs magnétiques autour des agroglyphes, qui attirent la poussière météorique.

3. Des anomalies de germination


Un test de germination détermine la vitesse de développement des graines et le taux de croissance des jeunes plants pour évaluer la qualité des graines. Les graines sont mises dans des conteneurs de germination spéciaux dans lesquels l’humidité, la lumière et la température sont soigneusement contrôlées. Lors de chaque essai, les graines provenant de Crop Circles sont comparées à des graines qui ont été récoltées en même temps dans le même champ, mais sur des épis debout, à bonne distance des formations. Sur des milliers de tests, plus de 90 % ont révélé une anomalie biophysique dans les cercles de culture. Dans le cas de la formation d’un Crop dans une culture immature, les graines ne sont pas, la plupart du temps, développées. Mais si un agroglyphe apparaît dans une culture plus mûre, les graines y semblent ‘stimulées’ et peuvent croître à un taux jusqu’à 5 fois supérieur à la moyenne !
avatar
Maïna
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 145
Localisation : Dans l'univers
Date d'inscription : 13/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: désinformation orchestrée Sur les crop Circles

Message par Maïna le Jeu 19 Fév - 17:53

4. L’observation visuelle et sonore du phénomène


Environ 70 témoins oculaires crédibles disent avoir été témoins de la formation d’un Crop Circle. Selon la plupart d’entre eux, les végétaux sont aplatis par une sorte de colonne d’air. De la poussière, du sable et d’autres débris sont soulevés en un mouvement giratoire et retombent sur les cultures aplaties des agroglyphes, le tout en quelques secondes. George Meaden a observé plusieurs fois que des tiges déracinées étaient posées sur les tiges couchées, confirmant ainsi les déclarations des témoins. Il cite le témoignage d’un groupe de personnes qui ont observé la formation d’un agroglyphe : « soudain, l’herbe a commencé à se balancer devant nos yeux et s’est couchée en spirale dans le sens des aiguilles d’une montre, comme quand on ouvre un éventail de dame ». On a aussi des témoignages sur le bruit associé à la formation d’un cercle de culture. Il ressemblerait parfois au bourdonnement que l’on entend à proximité des lignes électriques à haute tension. D’autres fois, ce serait un sifflement, plus ou moins aigu, comme sortant d’une flûte de pan.

5. Les boules lumineuses

Une nuit de 1992, l’Anglais Julian Richardson vit une lumière à environ 100 mètres. Il a alerté ses collègues, et tous ont contemplé cette lumière orange de la taille d’un ballon de football, qui restait immobile à une quinzaine de mètres au-dessus du sol. Environ 5 secondes après, la lumière commença à descendre lentement. 5 secondes après, elle était descendue d’environ 3 mètres et était devenue invisible. On dispose d’enregistrements vidéo de ces ‘boules’, réalisés notamment par les chercheurs hollandais Foeke Kootje et Bert Janssen, l’Allemand von Dürckheim et l’Anglais Steve Alexander. Le 26 juillet 1990, ce dernier filma pendant 15 minutes un objet léger anormal flottant au-dessus d’un champ près de Stanton St. Bernard, en Angleterre. A l’arrière-plan, on peut voir, assis sur un tracteur, un agriculteur qui observe aussi la boule de lumière, et qui fut identifié quelques jours plus tard.

6. Effets divers :
On a fréquemment rapporté que des appareils photo et des caméras ont cessé de fonctionner dans les Crop Circles, malgré la très bonne qualité et fiabilité des instruments. Un jour, Eltjo Haselhoff a constaté que son appareil n’a produit que des photos surexposées, et uniquement à l’intérieur de la formation. Les photos prises à l’extérieur du cercle de culture étaient correctement exposées. Chez certaines personnes, on note également des troubles du sommeil après la visite de Crop Circles

Différencier les ‘vrais’ des ‘faux’ Crop Circles


Le biochimiste et agronome américain W. C. Levengood a publié en 1992 dans une revue spécialisée une étude dans laquelle il évoque des changements génétiques et biochimiques au niveau des cercles de blé, en particulier la dilatation jusqu’à 100 % des nœuds sur les tiges. Il impute l’apparition des pictogrammes à des « tourbillons d’ions instables » qui dégagent de l’énergie dans le domaine des micro-ondes, déforment les tiges, et les couchent en produisant une brève et intense augmentation de la température. Ces tourbillons ne peuvent être d’origine naturelle, car les pictogrammes sont beaucoup trop complexes. Jacques Garnier et Joël Mesnard rappellent que les tiges des céréales couchées dans les agroglyphes présentent 2 particularités remarquables : elles sont déviées (souvent de plus de 45°) au niveau du nœud supérieur, et elles présentent souvent sur les autres nœuds (gonflés et/ou allongés) des « cavités d’expulsion », que le Dr Levengood explique par un échauffement brutal de la substance contenue dans les nœuds, échauffement conduisant à une dilatation très rapide, et par voie de conséquence à la perforation de l’enveloppe. La recherche scientifique a mis en évidence des anomalies de germination et des anomalies cellulaires, des élongations complexes et bien structurées des nœuds des tiges de plantes céréalières, des nœuds ayant explosé, des marques de brûlures, ainsi qu’une radioactivité non naturelle. Tout cela ne s’explique pas par un aplatissement mécanique des plantes !

Rapidité et complexités des formations


Haselhoff estime également que la rapidité d’apparition de certaines formations n’est pas compatible avec une origine due à de simples plaisantins. Ainsi, le 7 juillet 1996 apparut en plein jour, près des mégalithes de Stonehenge, une figure composée de 150 cercles, sur une largeur de plus de 115 mètres. David Kingston, ex-pilote de la RAF, a précisé à Eltjo Haselhoff que 3 témoins indépendants avaient confirmé que la formation était apparue en une demi-heure environ. Un ouvrier de ferme a aussi confirmé l’absence de toute forme dans le champ pendant la journée, et le garde de sécurité à Stonehenge n’a rien remarqué non plus. En 1997 aux Pays-Bas, un motif est apparu dans une culture de carottes : la terre était très meuble, de sorte qu’il était impossible de marcher sans laisser des traces de pas profondes et clairement visibles. Les plantes de carotte semblaient intactes (en dépit du fait qu’elles étaient couchées contre terre, fanées, presque comme si elles avaient été cuisinées) ; les plantes affectées faisaient un contraste saisissant avec celles qui les entouraient, toutes droites et d’une fraîche couleur verte.
avatar
Maïna
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 145
Localisation : Dans l'univers
Date d'inscription : 13/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: désinformation orchestrée Sur les crop Circles

Message par Maïna le Jeu 19 Fév - 17:58

Etude scientifique sur l’allongement des noeuds



Eltjo Haselhoff procéda à un échantillonnage dans 2 cercles de 9 mètres de diamètre : il a pris 27 échantillons d’une vingtaine de plantes chacun, le but étant de mesurer la longueur moyenne des nœuds de chaque échantillon et de la comparer avec des plantes de contrôle récoltées loin des agroglyphes, dans le blé resté droit. Les nœuds des paquets de plantes servant au contrôle mesurent environ 2 mm, ce qui est une taille normale pour cette variété de blé à ce stade de son développement. Par contre, la longueur moyenne des nœuds mesurée sur les échantillons pris à l’intérieur du cercle de blé couché atteint 4,28 mm, soit plus de 2 fois celle des plantes de contrôle !
« Si l’on suppose que le cercle est l’œuvre de mystificateurs utilisant une planche et une corde - comme beaucoup prétendent le faire -, comment expliquer d’une part l’allongement hors normes des nœuds et, d’autre part, les différences dans l’allongement en fonction de la distance au centre de la formation ? En effet, dans ce cas, toutes les tiges auraient subi le même traitement et auraient été affectées par les mêmes conditions, tant en ce qui concerne la température et l’humidité que l’ensoleillement » s’interroge le chercheur.

Les isotopes radioactifs


Marshall Dudley et Michael Chorost ont fait état de la découverte de 13 radionucléides à courte durée de vie dans des échantillons de sol prélevés dans un agroglyphe anglais. Entre autres isotopes radioactifs, il y avait du tellure-119, du plomb-203 et du rhodium-102, avec une durée de vie de seulement quelques jours. Ces isotopes étaient absents des échantillons de sol prélevés une dizaine de mètres à l’extérieur du Crop Circle. La présence de ces radionucléides à courte durée de vie est surprenante, car ceux-ci doivent en principe être synthétisés dans des accélérateurs de particules ou dans des réacteurs nucléaires expérimentaux…

Phénomène Crop Circles : les conclusions d’Haselhoff


Voici les conclusions auxquelles Eltjo Haselhoff est parvenu lors de son étude des agroglyphes :

Conclusion 1 : L’hypothèse selon laquelle tous les Crops sont l’oeuvre de plaisantins armés d’outils simples utilisés pour coucher les plantes ne suffit en aucune manière à expliquer toutes les observations qui ont été faites.

Conclusion 2 : Le phénomène des cercles de culture est souvent ridiculisé à tort et largement sous-estimé dans sa complexité.

Conclusion 3 : La vraie nature du phénomène des Crop Circles est inconnue du grand public.

Conclusion 4 : De petites sources de radiations à caractère électromagnétique – les ‘boules lumineuses’, dont l’origine reste inconnue – sont directement impliquées dans la création de certains cercles de culture.

Conclusion 5 : Quelques observations relativement élémentaires semblent défier toute explication simple : les anomalies biophysiques (germination et allongement des nœuds), l’absence d’indication de présence humaine ou d’aplatissement mécanique, la complexité et la géométrie cachée de nombreux Crop Circles demeurent des énigmes…


Alain Moreau et le Monde de l'Inconnu

Egalement, pour en savoir plus :
- Christel Seval, « Le Plan pour Sauver la Terre », JMG éditions, 2005, chapitre III.
- Werner Anderhub et Hans Peter Roth, « Le Mystère des Crop Circles », éd. Véga, 2003.
- Jacques Garnier et Joël Mesnard, « Lumières dans la Nuit », n° 383, daté de novembre 2006.
- Michael Hesemann, « Messages. L’Enigme des Crop Circles », éd. Trajectoire, 2003.
- Eltjo Haselhoff, « Les Cercles dans les Blés et leurs Mystères », éd. Favre SA, 2002.

mondeinconnu.com toute l'actualité OVNI, extraterrestre et ufologie
avatar
Maïna
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 145
Localisation : Dans l'univers
Date d'inscription : 13/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Réponse à désinformation orchestrée...!

Message par hans le Ven 23 Juil - 13:42

Inscrit depuis peu, sur Area, je viens de lire votre message concernant
la désinformation sur les crop-circles de Février 2010.
Je vous adresse toutes félicitations pour la teneur de votre article, le fond et la forme.
Maintenant retraité, je m'intéresse depuis longtemps au phénomène Ovni, au paranormal en général, et bien sur aux Crop-circles. Je vous suis mot à mot, sur votre
analyse du phénomène, ainsi qu'à toutes les références auxquelles vous faites appel.
Pour me rendre compte "in situ", de cette énigme que représente ces motifs,
j'ai le projet de me rendre sur place courant Août. Sans doute pourrais-je vérifier
sur place tous ces mini phénomènes auxquels vous faites allusion (mouches..,dépot
blanchatre..,noeuds éclatés..etc..).
Je suis actuellement, posté au Col de Vence en Camping-car, pour être éventuellement
témoin de phénomènes étranges relatés sur ce site : apparitions de lumières nocturnes, photos perturbées. L'association de Pierre Beake, premier découvreur
de ces phénomènes, y a même installé 2 stations d'observation permanentes.
Si j'obtiens des résultats intéressants, j'en ferai part sur ce forum.
A plus.
avatar
hans
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 21/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: désinformation orchestrée Sur les crop Circles

Message par Area le Ven 23 Juil - 18:17

Bonsoir Hans,

Tout d'abord, bienvenue sur ce forum. :-)
Nous vous remercions pour votre témoignage et si vous pouvez nous apporter quelques précisions sur les " mouvements " au col de Vence, nous en serions très heureux :-)

avatar
Area
Général fondateur
Général fondateur

Nombre de messages : 415
Date d'inscription : 09/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: désinformation orchestrée Sur les crop Circles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum