NDE et Abductions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

write NDE et Abductions

Message par Area le Jeu 12 Fév - 12:03

Le domaine des NDE et des abductions, ont de nombreux points communs, certains témoignages semblent tirer leurs sources d’une même densité. Les deux types d’expériences peuvent s’avérer effrayantes, traumatisantes, voire douloureuses. La plupart des personnes ayant vécu une abduction (plus rarement une NDE) changent totalement de personnalité et acquièrent souvent une plus grande sensibilité.

Il existerait dans l’au-delà plusieurs groupes d’âmes qui expérimentent chacune à leur manière, des moyens d’entrer en contact avec la matérialité terrestre Comment récolter ces informations sur l’au-delà ? Le plus souvent grâce à la trans-communication, mais ses adeptes doivent demeurer prudents, car nous pouvons être volontairement trompés, induits en erreur par des interlocuteurs “astraux” malhonnêtes. Des réponses sont parfois données bien plus tard et la réponse que l’on reçoit ne correspond pas toujours à la question posée…

On peut penser qu’il existe de nombreuses “sphères”, de nombreux groupes, et niveaux de réalité. Certains expérimentateurs de l’écriture automatique se disent même sous l’emprise ou l’inspiration d’un groupe d’âmes qualifiés d’extraterrestre et s’exprimant parfois dans un type d’écriture inconnue.

Message en écriture “Martienne” capté par Catherine Muller à Genève en 1898 lors d’une séance de spritisme

Ce que l’on pourrait appeler “les dimensions astrales”, sont des mondes étranges où se trouvent diverses entités ainsi que les âmes des personnes décédées. On ignore tout de la manière dont le monde astral fonctionne et sur la façon dont les âmes y vivent. On y rencontre toute sorte de personnalités dissociées et d’êtres agités, visiblement encore très attachés à leur vie terrestre.

L’au-delà pourrait également être un vaste piège où nos “croyances”, nos préjugés et nos peurs sont nos plus grands ennemis. Celui qui croit vraiment que l’enfer existe et qui de plus, pense qu’il le mérite, risquera fort d’aboutir dans ces abysses flamboyants et tourmentés par des démons. C’est le royaume “de la pensée pure”, de l’émotion brute.
Les étapes du processus de mort explorés par des témoins de NDE

Lorsque l’on rêve ou lorsque l’on décède, il semble que l’on quitte son corps pour être propulsé dans l’une des nombreuses dimensions de l’astral. Afin en ramener des informations, certains expérimentateurs ont pu susciter plus aisément ces fameuses sorties hors du corps par l’utilisation de drogues.

Le processus de mort est décrit très classiquement comme un appel vers la lumière avec un “effet de tunnel”. L’âme quitte le corps physique qu’elle survole mais surtout, elle voit un long fil, sorte de ruban de lumière. Vient ensuite le “passage” proprement dit vers ce que l’on pourrait nommer une “couche” astrale dont il existerait de très nombreux niveaux.

L’âme, pour arriver à “bon port”, serait guidée par des sons, des couleurs ou des odeurs qui lui permettent de se dire qu’elle est arrivée à destination

Le décor est à la fois “matériel” et immatériel. Il s’agit d’un monde où l’aspect matériel existe et en même temps n’existe pas. Certains se retrouvent dans des palais de cristal, d’autres au bord d’étangs ou de forêts paradisiaques. Il semble constitué de paysages qui jouent un rôle apaisant pour l’âme, très proches en apparence de lieux et de souvenirs de vies anciennes.

La plupart des témoins sont accueillis par une sorte de “guide” qui très rapidement prend forme humaine et devient reconnaissables par le défunt. Ensuite, au cours d’une étape de transition l’âme doit se remettre des traumatismes et maladies de la vie qu’elle vient de quitter. L’âme se doit donc de récupérer et de faire le point. Par la suite, elle sera alors orientée vers une autre destination, la poursuite du programme qu’elle s’est fixée.

Cet espace de transition est décrit avec “une similarité remarquable” par divers témoins, le plus souvent, comme étant un lieu physique, une chambre, une couchette, un espace avec escale ou aire de guérison. L’âme rejoindrait ensuite son guide pour faire le point par rapport aux objectifs qui avaient été fixés. Une vision très “fonctionnelle” et performante de la “vie après la mort” qui ressemble assez à nos propres critères d’auto évaluation psychologique.

S’il n’y a pas d’enfer, il existerait une sorte de purgatoire, de lieu infini où se trouvent les âmes tourmentées ou “destituées” et qui se trouve entre deux dimensions, la dimension terrestre et celle des “mondes” astraux. Cet endroit accueillerait les âmes immatures, trop abîmées et détruites ou celles, trop faibles, qui ont été submergées par leurs pulsions destructrices : à savoir les êtres qui ont perpétré des méfaits, qui se sont montrées cruels sur une terre qui fut un terrain d’apprentissage rude, craint mais intense et recherché.

Cette zone de transit qui se présente après l’étape de “nettoyage”, de guérison spirituelle, et d’auto-évaluation, est la porte d’entrée avant l’arrivée à destination

Les descriptions du lieu d’arrivée sont en apparence contradictoires parce qu’incompréhensibles pour notre raison et nos critères de perception terrestre. Il y a à la fois des formes, des structures, des lieux et “bâtiments” et en même temps, tout est changeant, constitué d’énergie pure. Il serait impossible, selon les témoins, de décrire cet espace final car nous n’avons aucun mot, aucun concept, aucune référence qui nous permet de décrire cet univers à moins d’utiliser les moyens que l’on emploie pour décrire notre univers matériel, ce qui est totalement réducteur.

Source : Karmapolis
avatar
Area
Général fondateur
Général fondateur

Nombre de messages : 415
Date d'inscription : 09/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum